Ann Granger - Le témoignage du pendu

Un homme destiné à la corde dirait n'importe quoi pour sauver sa vie. Mais que faire si son témoignage était vrai ? Lorsque l'inspecteur Ben Ross est appelé à la prison de Newgate par un homme condamné à mort, il ne s'attend pas à accorder le moindre crédit à son témoignage. Mais le récit d'un assassinat dont il a été témoin il y a plus de 17 années est si convaincant que Ben ne peut s'empêcher de se demander si ce qu'il a entendu est vrai. S'il est trop tard pour sauver la vie de l'homme, peut-il encore enquêter sur un crime passé inaperçu pendant toutes ces années ?

Ann Granger est un auteur de romans policiers et historiques très prolifique, avec plus de 30 romans parus en Angleterre. Elle rencontre un franc succès en Europe avec sa série "Lizzie Martin". Le témoignage du pendu est le 5e opus de cette série à paraître en France. Ann Granger a travaillé dans les ambassades britanniques de nombreux pays, dont la République tchèque, la Zambie et l'Allemagne. Elle vit désormais dans l'Oxfordshire.

 Anglaise, 2014, 10/18 5084, 330 p.

Granger

Karen Viggers - La mémoire des embruns

Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours à Bruny, île de Tasmanie balayée par les vents où elle a vécu ses plus belles années auprès de son mari, le gardien du phare. Les retrouvailles avec la terre aimée prennent des allures de pèlerinage. Entre souvenirs et regrets, Mary retourne sur les lieux de son ancienne vie pour tenter de réparer ses erreurs. Entourée de Tom, le seul de ses enfants à comprendre sa démarche, un homme solitaire depuis son retour d'Antarctique et le divorce qui l'a détruit, elle veut trouver la paix avant de mourir. Mais le secret qui l'a hantée durant des décennies menace d'être révélé et de mettre en péril son fragile équilibre.  Une femme au crépuscule de sa vie, un homme incapable de savourer pleinement la sienne, une émouvante histoire d'amour, de perte et de non-dits sur fond de nature sauvage et mystérieuse.

« Absolument sublime. » Gérard Collard, librairie La Griffe noire

 Australienne, 2011, Poche 34096, 560 p.

Viggers

Jostein Gaarder - L'héritage d'Anna

Une fable écologiste pleine d'optimisme

Anna, 16 ans, vit dans un chalet de montagne en Norvège au milieu d'une nature préservée et idyllique. Quand elle s'endort, elle devient Nova, son arrière-petite-fille, qui vit à une époque où la nature a presque entièrement disparu. Grâce à son petit ami, à son psy et surtout grâce à Nova - à travers laquelle elle peut vivre les transformations climatiques à venir -, Anna va imaginer des solutions pour sauver sa planète et garantir à la génération de Nova un avenir meilleur et surtout plus vert.

Né en 1952 à Oslo, en Norvège, Jostein Gaarder est professeur de philosophie. Son roman le plus connu, Le monde de Sophie, publié en 1995, a été traduit en 50 langues et s’est vendu à 40 millions d’exemplaires.

 Norvégien, 2013, Points 4339, 175 p.

Gaarder

Mary Beth Keane - La cuisinière

Son nom est resté dans la postérité, mais pas pour de bonnes raisons. Mais qui était véritablement "Typhoid Mary", la femme que l’on a accusée d’avoir contaminé des dizaines de personnes au fil de sa carrière de cuisinière ? Mary Beth Keane se penche sur le destin d’une femme jugée à son époque "la femme la plus dangereuse d’Amérique". Immigrée irlandaise arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde. Mary, quant à elle, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Un médecin finit par s’intéresser à elle, et les autorités sanitaires, qui l’estiment dangereuse, l’envoie en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour cette femme indépendante et insoumise, un combat à armes inégales pour sa liberté… Aussi haletant qu’un thriller, ce roman brosse le portrait d’une femme indépendante et résolument moderne, prise dans un engrenage terrible, dans une affaire qui la dépasse. Difficile de ne pas être ému par Mary !

 Américaine, 2013, 10/18 5053, 445 p.

Keane

Jim Crace - Moisson

« Deux panaches de fumée à une période de l'année trop douce pour les feux de cheminée nous surprennent à l'aube. Notre terre est cernée de flammes. » En quelques jours, le pouvoir change de mains dans le village. Le bien et le mal s'inversent, au point de se confondre. Walter Thirsk doit déchiffrer les règles pour tenter de sauver sa peau. La violence fait rage, poussant l'âme humaine dans ses retranchements, engendrant une lutte sans fin entre l'instinct de survie, la morale et la quête du progrès. L'époque est incertaine et le village sans nom, mais cette histoire est universelle. Un chef-d’œuvre, coup de cœur de la presse et des libraires. Avec ce roman haletant au lyrisme puissant sur les ravages du progrès et la sauvagerie des hommes, Jim Crace s'impose comme l'un des grands écrivains de notre époque, dans la lignée de Cormac McCarthy ou J. M. Coetzee.

« Rien n'est asséné dans Moisson. Tout est ambigu, ambivalent. C'est la raison pour laquelle il faut lire Crace, un écrivain poétique, politique et puissant. Un fabuleux fabuliste. » Florence Noiville – Le Monde

 Anglais, 2013, Rivages poche 865, 265 p.

Crace

Nadine Gordimer - Vivre à présent

Nadine Gordimer suit de près l'itinéraire d'un couple métissé, Steve, blanc, mi-juif mi-chrétien et Jabulile, femme zoulou, dans l'Afrique du Sud post-apartheid. Vétérans de la lutte contre l'apartheid, ils appartenaient alors à l'Umkhonto, le bras armé de l'ANC, et se sont mariés à une époque où les lois raciales le leur interdisaient. En 1994, ils déménagent à Johannesburg et rencontrent d'anciens camarades de l'ANC et des voisins gays sortis eux aussi de l'illégalité. Chimiste de formation, Steve mettait son savoir-faire au service de la lutte armée. Jabulile a connu la détention et la torture. Ils n'avaient aucun mal à savoir qui ils étaient au temps de l'apartheid, mais comment mener une vie normale dans cette société intégrée, après toutes ces années de combats et de clandestinité ? Nadine Gordimer s'attache, non sans humour, aux problématiques et aux dilemmes qui interpellent les Sud-Africains depuis 1991. Les promesses d'une vie meilleure pour tous tardent à se concrétiser et les inégalités sociales remplacent l'ancienne ségrégation raciale. Une réflexion passionnante s'impose dans la communauté arc-en-ciel de Steve et Jabulile : que signifie être Sud-Africain aujourd'hui, avoir des racines et aider à façonner l'avenir du pays ?

 Prix Nobel 1991 Sud-Africaine, 2012, Folio 5868, 590 p. 

Gordimer

George Orwell - La ferme des animaux

Les animaux d’une ferme anglaise se révoltent contre les hommes qui symbolisent les exploiteurs capitalistes. « Tous les animaux sont égaux », est-il proclamé. Mais, peu à peu, les buts et les espoirs de la révolution sont trahis, tandis que naît une nouvelle classe d’exploiteurs privilégiés, les cochons, et que sévit la police secrète des chiens. De plus en plus, les cochons, qui marchent même sur deux pattes, se mettent à ressembler aux hommes avec qui ils acceptent de traiter. « Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que les autres », telle est la morale pessimiste de cette anti-utopie féroce. Sous la forme d’une fable animale pleine d'esprit, La ferme des animaux est une dénonciation de la révolution russe, du stalinisme et de toute forme de totalitarisme. Un grand classique.

 Classique Anglais, 1945, Folio 1516, 145 p.

Orwell 1

Katarina Bivald - La bibliothèque des coeurs cabossés

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de 28 ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l'Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l'invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l'attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque... grâce aux livres, bien sûr.

Katarina Bivald a grandi en travaillant à mi-temps dans une librairie. Aujourd'hui, elle vit près de Stockholm, en Suède, avec sa sœur et autant d'étagères à livres que possible. La bibliothèque des cœurs cabossés est son premier roman.

 Suédoise, 2013, J'ai lu 11440, 500 p.

Bivald

Fernando Monacelli - Naufragés

25 ans après la guerre des Malouines, le cadavre gelé d'un soldat est découvert sur un canot de sauvetage en Antarctique. Après des années d'incertitude, doña Ana peut enfin enterrer son fils. Et surtout, le journal du naufragé lui révèle l'existence d'un petit-fils qu'elle veut retrouver à tout prix. Pour l'aider dans sa quête, Ana fait appel à une journaliste, Celina, qui décide de se jeter à corps perdu dans cette affaire, nouveau point d'ancrage de son existence à la dérive. Les deux femmes vont devoir affronter secrets et trahisons pour déterrer la clé du mystère familial... et prendre un nouveau départ. Enquête familiale bouleversante et réflexion sur la maternité, Naufragés nous transporte, à travers une écriture envoûtante, dans l’atmosphère de Buenos Aires et de la côte argentine.

« La grande histoire rejoint la petite dans ce sublime portrait d’une Argentine marquée au fer par son passé. » Olivia Mauriac – Figaro Madame

 Argentin, 2012, Poche 34173, 215 p.

Monacelli

Timur Vermes - Il est de retour

70 ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout, c'est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d'agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour cela, il lui faut une tribune. Ça tombe bien, une équipe de télé, par l'odeur du bon client alléchée, est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s'emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise... Hitler est ravi, qui n'en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste à porter l'estocade qui lui permettra d'achever enfin ce qu'il avait commencé... Succès inouï en Allemagne, traduit dans 35 langues, bientôt adapté au cinéma, Il est de retour est un véritable phénomène. Entre Chaplin, Borat et Shalom Auslander, une satire aussi hilarante que grinçante sur nos sociétés fascinées par la célébrité et le culte de la personnalité - même si (ou a fortiori ?) ces "people" font, au mieux, preuve d'une bêtise crasse ou, au pire, professent des idées nauséabondes - qui nous rappelle que face à la montée des extrémismes et à la démagogie, la vigilance reste plus que jamais de mise.

 Allemand, 2012, 10/18 5000, 400 p.

Vermes

Aki Shimazaki - Tsukushi

Lors de la fête qui souligne le 13e anniversaire de sa fille Mitsuba, Yûko découvre qu’un secret peut en cacher un autre : trahisons et doubles vies risquent bientôt de bouleverser sa vision du bonheur et le cours de sa vie. Après Mitsuba, Zakuro et Tonbo, composés avec la même sobriété pleine d’empathie, Tsukushi est le 4e volet d’un cycle romanesque consacré au silence et à la violence des lois sociales au Japon.

Née au Japon, Aki Shimazaki vit à Montréal depuis 1991. Sa pentalogie Le poids des secrets comprend Tsubaki, Hamaguri, Tsubame, Wasurenagusa et Hotaru (prix littéraire du Gouverneur général du Canada 2005). Son 2e cycle romanesque, Au coeur du Yamato, est composé de Mitsuba, Zakuro, Tonbo, Tsukushi et Yamabuki. Elle débute en 2015 un nouveau cycle romanesque avec Azami.

 Canadienne, 2012, Babel 1380, 120 p.

Shimazaki

Tarjei Vesaas - Le palais de glace

Un chef-d’œuvre intemporel et poétique figé dans la glace comme les souvenirs d’enfance le sont dans le passé.

Dans un paysage de légende façonné par le froid et la glace, au cœur de l’interminable automne norvégien, 2 fillettes se découvrent et se reconnaissent. Siss et Unn, Unn et Siss. De caractère en apparence opposé, elles s’attirent et se troublent, jusqu’au soir où, les yeux plongés dans un même miroir, elles scellent un pacte, un lien aussi indéfectible qu’inexplicable, ténu comme un cristal de givre et puissant comme le palais de glace figé au pied de la cascade – ce palais qui, à la mystérieuse disparition d’Unn, deviendra tour à tour mausolée de lumière et temple du souvenir. Le palais de glace, classique incontournable de la littérature norvégienne, approche avec une acuité rare l’intensité troublante des secrets et le sérieux insondable des émotions enfantines. Le don de Tarjei Vesaas (1897-1970), peut-être le plus grand écrivain norvégien de ce siècle, aura été de savoir abolir la dérisoire ligne de démarcation entre vie et mort, solitude et présence.

« Combien simple est ce roman. Combien subtil. Fort. Unique. Combien inoubliable. Combien extraordinaire. » Doris Lessing

 Classique Norvégien, 1963, Babel 1367, 210 p.

Vesaas

Shilpi Somaya Gowda - La fille secrète

Lorsque Kavita, pauvre paysanne indienne, enfante pour la deuxième fois une fille, c’est une catastrophe pour son mari et sa famille. Et, la mort dans l’âme, la jeune mère se résout à confier son nourrisson à un orphelinat. De l’autre côté de la terre, aux États-Unis, Somer et Krishnan, médecins tous les deux, elle Américaine, lui Indien, ne peuvent pas avoir d’enfant. Ils recueillent la fille de Kavita, la nomment Asha, lui offrent amour, éducation et avenir. Un jour, celle-ci, devenue grande, veut connaître ses origines. Sa quête ne sera pas facile et mettra en péril l’équilibre précaire de sa famille.

Shilpi Somaya Gowda nous offre une œuvre poignante, réflexion subtile sur l’adoption et la construction d’une identité, sans oublier de nous dépeindre les couleurs variées d’une Inde aux multiples visages.

 Canadienne, 2010, Folio 5477, 480 p.

Gowda

Kamel Daoud - Meursault, contre-enquête

Il est le frère de "l'Arabe" tué par un certain Meursault dont le crime est relaté dans un célèbre roman du XXe siècle. 70 ans après les faits, Haroun redonne un nom et une histoire à Moussa, mort par hasard sur une plage d'Alger trop ensoleillée. Soir après soir, dans un bar d'Oran, le vieillard rumine sa solitude, sa colère contre les hommes qui ont tant besoin d'un dieu, son désarroi face à un pays qui l'a déçu. Etranger parmi les siens, rage et frustration inentamées, il voudrait clore cette histoire et mourir enfin. Hommage en forme de contrepoint rendu à L'étranger d'Albert Camus, Meursault, contre-enquête joue vertigi-neusement des doubles et des faux-semblants pour évoquer la question de l'identité et des héritages qui conditionnent le présent.

 Prix Goncourt du premier roman 2015 Algérien, 2013, Babel 1386, 145 p.

Daoud

Patrick Roegiers - Le bonheur des Belges

Voici le grand roman picaresque sur la Belgique, mené  au pas de course par un héros de 11 ans, sans prénom ni parents. S’y croisent en une succession d’aventures originales et inattendues Yolande Moreau, Victor Hugo à Waterloo, Jacques Brel qui chante la naissance du pays avec la Malibran. Mais aussi les Quatre fils Aymon à l’Exposition Universelle de 1958. Ou Hugo Claus, l’auteur du Chagrin des Belges, dont cette fresque épique est le pendant joyeux. Echappée au tour des Flandres, tranchées de la guerre 14-18, école buissonnière en compagnie de Verlaine et de Nadar, c’est toute la Belgique du passé et du présent qui défile en une sarabande délirante. On rit, on s’amuse, on s’interroge… Tintin, Simenon, James Ensor, Marc Dutroux et le grand Bruegel sont de la partie. L’anachronisme se mêle ici à l’érudition et à la plus haute fantaisie. Plus que tout, Le bonheur des Belges est porté par une langue éblouissante. A la fois drôle, cruelle, torrentueuse, poétique et musicale, elle est le cœur même de ce livre singulier, curieusement euphorique, à l’heure où la Belgique, petit pays génial et méconnu, s’interroge sur son avenir.

 Belge, 2012, Poche 33219, 455 p.

Roegiers
×